Trio Karénine, la nuit leur appartient !

Interviews d'Agents d'Entretiens

0:00
0:26:55
10
10

Trio Karénine, la nuit leur appartient !

Interviews d'Agents d'Entretiens

Pousser le registre émotionnel à son paroxysme, donner au sentiment un caractère extrême, qu’il s’agisse d’amour ou de souffrance, voilà bien la clé de voute d’une âme slave qui ne connaît pas la demi-mesure. C’est de cette âme slave dont le trio Karénine et son évidente référence à l’œuvre de Tolstoï, composé de Paloma Kouider au piano, Louis Rodde au violoncelle et la nouvelle venue, Charlotte Juillard au violon s’inspire pour, dans ses choix discographiques, mettre en perspective des compositeurs, des œuvres. Pour preuve, leur dernier né, « La Nuit Transfigurée » de Schönberg, s’avère une parfaite allégorie à la noirceur d’une vie rythmée par la pandémie, une musique d’urgence absolue et une magnifique déclaration d’amour où, bien avant le dodécaphonisme, on perçoit chez Schönberg les influences de Wagner et de Brahms. La nuit je mens…

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Marc Favier, Marcore : accords parfaits !

Interviews d'Agents d'Entretiens

Alexis Mabille… Du sol au plafond

Interviews d'Agents d'Entretiens

Hugues Pouget, le temple de la gourmandise

Interviews d'Agents d'Entretiens

The podcast Interviews d'Agents d'Entretiens has been added to your home screen.

Pousser le registre émotionnel à son paroxysme, donner au sentiment un caractère extrême, qu’il s’agisse d’amour ou de souffrance, voilà bien la clé de voute d’une âme slave qui ne connaît pas la demi-mesure. C’est de cette âme slave dont le trio Karénine et son évidente référence à l’œuvre de Tolstoï, composé de Paloma Kouider au piano, Louis Rodde au violoncelle et la nouvelle venue, Charlotte Juillard au violon s’inspire pour, dans ses choix discographiques, mettre en perspective des compositeurs, des œuvres. Pour preuve, leur dernier né, « La Nuit Transfigurée » de Schönberg, s’avère une parfaite allégorie à la noirceur d’une vie rythmée par la pandémie, une musique d’urgence absolue et une magnifique déclaration d’amour où, bien avant le dodécaphonisme, on perçoit chez Schönberg les influences de Wagner et de Brahms. La nuit je mens…

Subscribe Install Share
Interviews d'Agents d'Entretiens

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install