Michel Béroff, un certain regard

Interviews d'Agents d'Entretiens

0:00
0:44:55
10
10

Michel Béroff, un certain regard

Interviews d'Agents d'Entretiens

Résumer en quelques lignes le parcours musical de Michel Béroff qui tient bien plus de l’annuaire téléphonique que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître que du « Tweet » n’est pas tâche aisée. De Bernstein à Abbado, Ozawa ou Solti, le piano de Michel Béroff a en effet croisé les plus illustres baguettes de son temps. Si, à l’aune de sa carrière, son premier prix au concours international Olivier Messiaen, dont il a été l’un des plus fervents disciples, tout comme son travail en compagnie de Pierre Boulez l’ont quelque peu étiqueté comme spécialiste du répertoire dit contemporain, de Bartók à Liszt, Debussy à Beethoven, Bach, Brahms, Rachmaninov ou Schubert, le piano de Michel Béroff s’est toujours abrogé de quelconques frontières imaginaires, se muant en parfait vecteur d’un éclectisme affirmé, qu’il résonne seul ou entouré d’aussi illustres noms que ceux de Barbara Hendricks ou Martha Argerich.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Marc Favier, Marcore : accords parfaits !

Interviews d'Agents d'Entretiens

Alexis Mabille… Du sol au plafond

Interviews d'Agents d'Entretiens

Hugues Pouget, le temple de la gourmandise

Interviews d'Agents d'Entretiens

The podcast Interviews d'Agents d'Entretiens has been added to your home screen.

Résumer en quelques lignes le parcours musical de Michel Béroff qui tient bien plus de l’annuaire téléphonique que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître que du « Tweet » n’est pas tâche aisée. De Bernstein à Abbado, Ozawa ou Solti, le piano de Michel Béroff a en effet croisé les plus illustres baguettes de son temps. Si, à l’aune de sa carrière, son premier prix au concours international Olivier Messiaen, dont il a été l’un des plus fervents disciples, tout comme son travail en compagnie de Pierre Boulez l’ont quelque peu étiqueté comme spécialiste du répertoire dit contemporain, de Bartók à Liszt, Debussy à Beethoven, Bach, Brahms, Rachmaninov ou Schubert, le piano de Michel Béroff s’est toujours abrogé de quelconques frontières imaginaires, se muant en parfait vecteur d’un éclectisme affirmé, qu’il résonne seul ou entouré d’aussi illustres noms que ceux de Barbara Hendricks ou Martha Argerich.

Subscribe Install Share
Interviews d'Agents d'Entretiens

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install